Trouver les bons artisans pour une rénovation écologique

Trouver les bons artisans pour ses travaux est une des difficultés principales pour toutes celles et ceux qui démarrent un projet. Que ce soit en rénovation ou en construction neuve, trouver la “bonne” entreprise relève souvent du parcours du combattant et constitue a minima une étape qu’il ne faut pas sous-estimer.

Et si vous souhaitez utiliser des matériaux écologiques, cela rajoute bien souvent de la complexité au processus. Car nombreux sont les artisans qui ne connaissent pas ces produits. Ils sont donc réticents à les utiliser.  

Combien de fois ai-je entendu le refrain suivant de la part d’un artisan : “vous voulez utiliser du [mettez ici le matériau écologique de votre choix] ? Oui je connais, c’est comme le [il cite alors un matériau standard, dérivé du pétrole, plein de produits chimiques et de polluants]. Je vous conseille ce dernier, vous verrez c’est la même chose” !  

Sauf que non, justement, ce n’est pas la même chose. Si vous lisez ce blog c’est que comme moi, vous voulez faire des travaux qui soient alignés avec les valeurs que vous défendez. Vous voulez une maison saine et confortable pour celles et ceux qui y habitent. Vous pensez aussi à la santé de l’artisan qui va manipuler les produits. Et vous prenez également en compte les ressources consommées pour extraire, produire et transporter les matériaux qui vous entourent.  

Alors comment faire pour trouver les bons artisans pour sa rénovation écologique ? Quelles sont les points spécifiques liés à l’éco-construction ? Comment convaincre un artisan d’utiliser vos matériaux, sans mauvaises surprises (coût, délais, mise en oeuvre) ?

Je vous partage ici mon expérience de plusieurs années à la recherche des bons artisans. Je vous décris ce qui me semble important et les pièges à éviter sur ce sujet primordial dans la réussite d’un projet de travaux. 

Qu’est-ce qu’un “bon” artisan ?

C’est peut-être par cette question qu’il faut commencer. Qu’est-ce qu’on entend par “bon” artisan ? Qu’est-ce qu’on attend de lui / d’elle ?

Une maîtrise technique

C’est la base, et c’est pour ça qu’on fait appel à lui/elle. L’artisan doit avoir de bonnes compétences et une maîtrise technique dans le domaine visé. Pour s’en assurer vous pouvez lui demander sa qualification professionnelles Qualibat. L’association Qualibat délivre des certificats de compétence pour tous les métiers du bâtiment. Elles sont classées par niveau d’expertise : courant, confirmée, supérieure, exceptionnelle. Demandez donc à l’entreprise son certificat et vérifiez ce qu’il signifie sur le site de Qualibat.  

À noter que ces compétences doivent être “à jour“, notamment sur le volet réglementaire qui évolue souvent (pour les lots comme l’électricité, la plomberie ou l’isolation par exemple). Vérifiez donc que les attestations couvrent la période en cours. 

Un bon rapport qualité / prix

Tout le monde voudrait les travaux les plus réussis pour le prix le plus bas possible. Mais raisonner sur le seul critère du prix serait une erreur. Car beaucoup d’autres paramètres entre en jeu (voir l’article du blog dédié à l’analyse des devis). Et la qualité a un prix, comme dans tous les secteurs. Néanmoins, pour vérifier que le prix proposé n’est pas excessif, la meilleure méthode reste de faire faire d’autres devis par d’autres entreprises et de les comparer. À prestation équivalente, un écart de prix de 10 à 20% reste valable entre deux entreprises. Au-delà il y a probablement de la marge pour négocier un rabais (en jouant sur le fait que vous avez reçu une offre plus basse pour demander un geste commercial).  

Un respect des engagements

Réaliser des travaux est souvent une aventure dans laquelle on s’engage pleinement. On investit du temps, de l’argent et beaucoup d’énergie. Donc vous attendrez de l’entreprise qu’elle soit sérieuse, fiable et que donc elle respecte ses engagements. D’abord sur la prestation en elle-même (matériaux, qualité) mais aussi sur les délais. La tenue du planning est essentielle dans un projet de rénovation / construction. Donc chaque artisan doit faire l’effort de respecter les délais convenus à l’avance (date de démarrage et durée du chantier). Sachez qu’un devis signé engage les deux parties. L’entreprise doit donc faire sa part, sous peine de poursuite possible. Je vous invite à lire en complément l’article sur le suivi de chantier sur le blog.

De l’expérience

C’est en forgeant qu’on devient forgeron. L’expérience compte évidemment dans le choix de l’artisan. Vous pouvez demander à voir des réalisations pour vous faire votre avis. Si l’artisan début son activité ce n’est pas nécessairement rédhibitoire. Certaines formations sont très réputées (comme les Compagnons du Devoir) et se caractérisent par des années de pratiques avant de pouvoir s’installer à son compte. Dans ce cas, discutez avec lui/elle pour connaître son parcours et les chantiers déjà réalisés.   

Des garanties

L’artisan doit pouvoir vous fournir les garanties inhérentes à son activité. Demandez-lui son attestation d’assurance décennale pour l’année en cours (j’insiste sur ce dernier point). Elle est primordiale car elle protège le client de défauts de conception ou de mise en œuvre pouvant compromettre la solidité du bâti ou rendre le logement non habitable. Sachez également qu’une garantie dite de”parfait achèvement” couvre tous les défauts et dysfonctionnements que vous constatez pendant l’année suivant la fin des travaux. Enfin une garantie biennale s’applique aux équipements qui auront été installés ( ballon d’eau chaude, un radiateur, une prise, un store…) pendant une période de 2 ans. Pour aller plus loin sur le sujet des garanties qui s’appliquent après les travaux, vous pouvez lire cet article du blog. 

Les lecteurs de cet article ont également lu :  La construction bois, ou comment réaliser un rêve d'enfant

Être à l’écoute

Enfin, gardons à l’esprit qu’un chantier est aussi une aventure humaine. Je dis souvent qu’un chantier réussi passe d’abord par une bonne entente et une bonne communication entre les parties. Donc le facteur humain est important dans la chaîne de décision. Pour favoriser cela un “bon” artisan doit donc être honnête, à l’écoute de son/sa client-e, force de proposition (conseils). Il doit également faire preuve de souplesse car des changements sont quasi-inévitables sur un projet. Mais bien sûr, cela marche dans les deux sens. Le/la client-e doit également comprendre certaines contraintes des artisans (météo, approvisionnement, pénibilité du travail par exemple). 

Les spécificités de la rénovation écologique

Choisir un artisan paraît peut-être encore plus complexe dans le cadre de travaux d’éco-construction (rénovation ou construction écologique). Car il est vrai que les artisans spécialisés dans ce domaine sont plus rares. Mais on va voir dans le paragraphe suivant que ça ne veut pas forcément dire qu’ils sont plus difficiles à trouver !

Et d’abord, quelles sont les spécificités à identifier pour les travaux d’éco-construction ? Quelles compétences particulières doit avoir l’artisan que vous recherchez ?

Les matériaux écologiques

En premier lieu, ce qui caractérise des travaux “écologiques” c’est l’utilisation de matériaux écologiques, bio-sourcés, “naturels” et idéalement d’origine locale. L’artisan doit vous proposer des produits conformes à vos attentes sur ce point (ou utiliser ceux que vous lui indiquez si vous avez fait vos recherches en amont (sur ce blog par exemple 😋!)).

Cette approche doit être globale (dans la mesure du possible évidemment). Car poser un parquet en chêne français c’est bien, mais si l’artisan ajoute une sous-couche en polystyrène en-dessous c’est un peu dommage (préférez une sous-couche en liège par exemple). 

La maîtrise des techniques anciennes

Souvent, les procédés utilisés dans le cadre de travaux d’éco-construction sont issus de techniques “anciennes”. Ces méthodes ont été utilisées pendant des décennies, voire des siècles avant l’arrivée des produits concurrentiels dérivés de l’industrie pétrochimique (isolants, enduits, peintures, revêtements de sols…). Je pense notamment aux travaux de rénovation de la pierre à base de chaux (et non de ciment !), à la réalisation d’enduits et de peintures à partir de pigments naturels, ou encore à tous les travaux de construction en terre crue ou en paille

Ces techniques ont notamment d’excellentes propriétés hygrothermiques pour garantir le confort des habitants (et la réduction des besoins énergétiques). 

La connaissance des principes de l’éco-construction

Un artisan est censé pouvoir vous apporter des conseils pour bien choisir les travaux à réaliser. Certes, si vous passez par un architecte ou un maître d’oeuvre c’est d’abord à eux de vous accompagner. Mais si l’artisan est formé aux principes de l’éco-construction, comme par exemple le bioclimatisme, ce sera un vrai plus pour la réussite de votre projet. Pour le savoir, interrogez-le-la simplement sur ce point, avec une question du type : ces travaux répondent-ils bien aux enjeux de la construction bioclimatique ? Vous pouvez remplacer “bioclimatique” par un autre terme de l’éco-construction plus en lien avec la spécialité de l’artisan le cas échéant (pour un peintre cela peut être “durable et saine”). 

Des propositions adaptées au contexte

Autre point fort pour l’artisan qui interviendra chez vous : sa prise en compte du contexte. Ça peut paraître évident mais c’est pourtant trop rare. Pour des raisons de simplicité, d’efficacité, d’habitude, mais aussi de compétition sur les prix (ce que l’on peut comprendre), certains artisans ont tendance à répliquer les mêmes techniques sur chaque chantier. Sauf que chaque cas est différent (ou presque), notamment en rénovation. On ne choisira pas le même enduit à appliquer sur un support en pierre ou en parpaing. Certains isolants ne sont pas adaptés à une pose à l’extérieur, d’autres doivent avoir une lame d’air entre le mur et l’isolant, d’autres doivent recevoir une membrane pare-vapeur entre l’isolant et le parement intérieur… Il est donc important de bien identifier le contexte pour adapter la réponse qui convient. Pour cela une visite approfondie des lieux s’impose avec l’artisan. S’il/elle ne prend pas le temps d’étudier la composition des murs, l’orientation, la configuration des pièces adjacentes, la présence ou non d’une ventilation, de traces d’humidité, etc, ce n’est pas bon signe. 

Une mise en oeuvre conforme aux réglementations actuelles

Enfin, ce n’est pas parce que l’artisan utilise une technique “ancienne” que les travaux réalisés ne doivent pas être conformes à la réglementation en vigueur. Aujourd’hui, tous les matériaux écologiques sont soumis à des règles de l’art qu’il faut respecter. C’est le cas pour les isolants, les enduits, les revêtements de sols bien sûr mais aussi pour la construction en terre crue ou en paille. Pour ce qui est des travaux de rénovation énergétique, il faudra bien vérifier que ceux-ci permettent de bénéficier des aides de l’état ou des collectivités territoriales. Pour bénéficier des crédits d’impôts, de prêts à taux zéro, de “prime énergie”, il faut respecter certaines règles. Notamment que l’artisan soit qualifié “RGE” (Reconnu Garant de l’Environnement) et que le niveau d’isolation thermique mis en oeuvre soit au moins égal à un certain seuil. 

La technique simple pour trouver les bons artisans pour une rénovation écologique

Je vais vous partager la méthode que j’utilise pour entrer en relation avec des artisans lorsque je pars de “zéro” (si je dois travailler dans une nouvelle région ou sur un sujet encore jamais traité par exemple). 

En fait, je ne cherche pas directement l’artisan en question. Je cherche d’abord le magasin qui vend les produits dont l’artisan a besoin pour réaliser les travaux que je souhaite. S’il a besoin d’un isolant en liège, je contacte les fournisseurs d’isolants en liège de la région. Pour les trouver une recherche sur internet fournit beaucoup d’informations pertinentes. Si je veux un certain type de peinture, je regarde sur le site de la marque quels sont les revendeurs locaux.  

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Les logiciels que vous devez connaître pour réussir votre projet de construction

Une fois que le magasin est identifié, j’y vais et je leur demande s’ils ont une liste d’artisans à me recommander pour la mise en oeuvre de tel ou tel matériau. 

C’est généralement très efficace et vous permet d’entrer directement en contact avec un artisan sensible à vos attentes. Ensuite, il reste à les consulter et à suivre les étapes précédentes 🤗. 

Les autres moyens de trouver un bon artisan ?

 Les plateformes de mise en relation

Quand on tape sur Google “trouver un artisan pour mes travaux”, le moteur de recherche nous propose plus de 20 millions de résultats ! 

Il existe profusion de sites de mise en relation de professionnels du bâtiment avec leurs clients potentiels. Il y a ceux qui proposent directement des entreprises que vous pouvez contacter et qui sont “évaluées” par les clients / internautes. C’est le cas par exemple de houzz.fr, meilleurartisan.com, helloartisan.com, travaux.com etc… 

Et il y a aussi des services qui s’occupent de tout le projet, de la conception à la réalisation. On peut citer illico-travaux.com ou encore littleworker.fr (pour la rénovation d’appartement). 

Pour ma part je n’ai jamais eu recours à ces services donc je me garderai de les commenter. Je les indique ici simplement à titre d’information. 

Les annuaires des fédérations professionnelles

Une autre source d’information peut être les annuaires des fédérations du bâtiment. Ce sont des organismes officiels qui recensent les artisans affiliés. C’est le cas par exemple de :

  • La CAPEB (Confédération de l’artisanat et des petites entreprises du bâtiment) avec le site artisans-du-batiment.com.
  • L’association Qualibat 
  • Qualit’ENR : l’annuaire des professionnels en énergies renouvelables
  • Le réseau français de la construction paille
  • La fédération française du bâtiment (elle recense plutôt les grandes entreprises)

Vous pouvez également vous renseigner auprès de l’Espace Info-Énergie de votre commune (service public de conseil en économies d’énergie). 

Les réseaux liés à l’éco-construction

Une source complémentaire est les réseaux liés à l’éco-construction. Il y en a dans toutes les régions. Je peux citer par exemple :

  • Le réseau écobâtir des acteurs de la construction écologique
  • Le réseau Oïkos qui est aussi un centre de formation
  • Le site du magazine La Maison Écologique qui recense notamment les magasins spécialisés
  • Le réseau Twiza qui met également en relation les personnes désireuses d’intervenir sur un chantier participatif
  • Les compagnons bâtisseurs qui œuvrent pour notamment pour des chantiers d'”auto-réhabilitation / construction accompagnée”.

L’entourage

Enfin bien sûr votre entourage et votre réseau personnel (famille, ami-e, collègue) peut vous conseiller sur un artisan ayant déjà réalisé des travaux à leur domicile. C’est généralement une source fiable car la personne a pu juger concrètement de la qualité du travail. Encore faut-il que votre entourage soit sensible à l’éco-construction (si ce n’est pas le cas partagez-leur un article du blog 😉!). 

L’entreprise ne veut pas entendre mon choix

Cela peut arriver que l’artisan qui réalise vos travaux ne soit pas très réceptif, notamment s’il-elle n’a pas été choisi-e initialement pour son goût pour l’éco-construction.

Quels sont alors les recours en cas de difficultés avec l’artisan que j’ai sollicité ?

Dans ce cas la première chose à faire est de lui présenter les bénéfices que l’éco-construction peut lui apporter :

  • L’utilisation de matériaux écologiques contribue à protéger sa santé et celle de son équipe.
  • En mettant en oeuvre ces produits il-elle acquiert de l’expérience, une nouvelle référence qui pourra être mise en avant pour se différencier et trouver de nouveaux clients. D’autant plus que la demande augmente pour les matériaux plus écologiques et plus sains. 
  • Il-elle contribue à la construction d’un monde qui favorise la préservation des ressources, les emplois locaux, la qualité de vie (c’est quand même gratifiant 😀).

Si ça ne suffit pas et que les devis ne sont pas signés vous pouvez bien sûr vous tourner vers quelqu’un d’autre.

Enfin, si les devis sont signés, la situation est plus complexe car vous êtes lié-e à l’entreprise par un contrat mutuel. Néanmoins, en cas de faute grave de l’entreprise, il est possible de le notifier par écrit et de demander de mettre fin au contrat. Je vous conseille tout de même dans ce cas de consulter un avocat ou le service juridique de votre assurance habitation pour vous indiquer concrètement la marche à suivre.  

Pour aller plus loin

Dites-moi si cet article vous a été utile pour trouver l’artisan pour vos travaux ! Et racontez-moi votre projet, vos difficultés, vos succès, ça m’intéresse beaucoup et me donne des idées pour écrire de nouveaux articles.   

Comme d’habitude, vous pouvez découvrir d’autres articles sur le blog en tapant un mot-clé dans la barre de recherche latérale. 

Si vous n’êtes pas encore abonné-e à La Case Robinson et que vous avez le goût de recevoir des conseils et astuces pour réaliser la maison de vos rêves, vous pouvez le faire simplement en indiquant votre email dans un des formulaires du site. 

Je vous enverrai le Guide pour avoir une maison plus écologique et plus saine et les découvertes que j’expérimente au quotidien.

Et si vous êtes sur Instagram, La Case Robinson y est aussi 🤗: @lacaserobinson.

Enfin, si vous avez un projet de travaux et que vous vous posez des questions comme : Comment avancer ? Quels matériaux choisir ? Comment faire autrement et plus écologique ? Comment mieux aménager l’espace pour le rendre fonctionnel et confortable ? Comment analyser les devis et discuter avec les entreprises ? C’est mon métier de vous accompagner. Envoyez-moi un message pour en discuter et voir comment je peux vous aider dans cette aventure !

D’ici là, prenez soin de vous 🙏.

Partager cet article :
  • 1
  •  
  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  

Laissez un commentaire ici :