Le Meilleur de l’automne

Que s’est-il passé pour moi cet automne ? Voici un nouvel article de la série “Le Meilleur de… ” dédié à l’écoconstruction et à la rénovation écologique (mais pas que). 

Dans cette rubrique je partage avec vous les sujets, les ressources et les astuces que j’expérimente sur le moment

L’objectif est d’échanger avec vous dans un format plus court que celui des articles thématiques, sur des conseils et des choses applicables facilement pour vous inspirer et vous aider dans la réussite de votre projet de travaux

C’est aussi l’occasion de vous parler de l’actualité de La Case Robinson, des chantiers en cours et des projets à venir .

C’est parti pour le Meilleur de l’automne !

La personne qui m’inspire

  • Gilles Bœuf

Gilles Bœuf est un biologiste français, ancien président du Muséum national d’histoire naturelle de Paris.

La première fois que j’ai écouté Gilles Boeuf c’était lors d’une retranscription d’un cours qu’il a donné au Collège de France sur le sujet de la biodiversité. Ce devait être en 2013 ou 2014. Cela m’a fasciné de découvrir la richesse biologique de notre monde (dont je ne soupçonnais pas l’ampleur).

C’est à ce moment que j’ai commencé à comprendre l’importance vitale de la biodiversité dans le fonctionnement de la vie sur Terre.   

Depuis, les chiffres se suivent et se ressemblent : nous assistons à un effondrement de la biodiversité. C’est-à-dire une diminution catastrophique du nombre d’individus dans les populations sauvages. La moitié des éléphants et des girafes a disparu, tout comme 30% des oiseaux depuis 15 ans (!) et 75% des insectes volants depuis 30 ans. Dans le même temps, le nombre d’animaux domestiques et d’élevage explose (1,3 milliards de vaches, 23 milliards de poulets), avec des conséquences non négligeables sur l’environnement.

Les raisons de cet effondrement ?

D’abord, la destruction des écosystèmes avec le bétonnage / l’artificialisation toujours plus grand-e des sols (en France cela représente la surface d’un département depuis 10 ans). 

Ensuite, c’est à cause de la pollution et de la surexploitation liées aux activités humaines.

Enfin, la dissémination de tout, partout, engendre des crises que l’on ne connaissait pas avant (le frelon asiatique, le moustique tigre, les plantes invasives…) et qui se généralisent en un rien de temps.

Des crises comme celle de la COVID-19 (n’oublions pas que la destruction des habitats naturels des chauves-souris les ont poussé à migrer vers les villes).

Gilles Bœuf alerte d’ailleurs sur le fait que d’autres pandémies, peut-être plus graves encore, risquent de survenir dans un avenir proche. Cela avait d’ailleurs déjà été identifié dès le début des années 2000 (rapport du Comité national consultatif d’éthique).   

Alors que faut-il faire ?

D’abord, rester optimiste, car souvent “dans l’histoire de l’humanité le probable promis ne s’est pas produit” (dixit Edgar Morin). En effet, la prise de conscience de ces menaces permet de changer le cours de l’histoire. Et pour cela il commencer par changer soi-même, s’adapter, revoir notre consommation aujourd’hui effrénée (à commencer par exemple par limiter la consommation de viande). 

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Le Meilleur de l'été

L’écoconstruction s’intègre bien sûr dans cette démarche de résilience, par des choix de matériaux durables et souvent locaux, et par une conception sobre et performante énergétiquement.

Le ralentissement lié à la crise de la COVID-19 a d’ailleurs eu des effets bénéfiques : la pollution a baissé (sauvant des milliers de personnes notamment en Asie), le “vivant” s’est réinstallé (cf. ces vidéos étonnantes montrant des animaux sauvages dans les rues lors du 1er confinement mondial) et le jour du dépassement a reculé de 3 semaines (une première depuis des décennies). 

Comme Gilles Bœuf le dit lui-même :

Pourquoi la vie est-elle si durable sur Terre ? Simplement parce qu’elle s’est constamment adaptée à des conditions changeantes.”

Pour aller plus loin, vous pouvez découvrir de nombreuses interviews de Gilles Bœuf sur France Culture. Enfin, son dernier livre s’intitule “L’Homme peut-il accepter ses limites ?“.

La leçon de chantier

  • L’importance de l’étude de sol

Lorsqu’on entreprend des travaux de rénovation importants comme une surélévation ou une extension (et a fortiori lors d’une construction), il est indispensable de connaître la nature du sol sur lequel s’insère le projet.

Pour cela il faut réaliser des sondages pour analyser la composition des sols et en déterminer sa capacité porteuse. En outre, des reconnaissances des fondations sont effectuées dans le même temps pour voir où et comment sont les fondations existantes (s’il y en a !). 

Ce travail est à faire réaliser par une entreprise spécialisée, généralement un bureau d’études géotechniques. C’est ce qu’on appelle une mission de type G2 AVP. Le principe consiste donc à faire les mesures suivantes :

> Sondage géologique et pénétrométrique : pour comprendre la nature du sol et sa “résistance”.

> Reconnaissance de fondation : pour définir la géométrie des fondations sur la structure existante.

À l’issue de cette phase, l’entreprise édite un rapport mentionnant les caractéristiques du sol ainsi que des préconisations pour les futures fondations

Ces conclusions sont essentielles pour savoir s’il faudra des fondations superficielles ou des fondations profondes

Ce rapport doit ensuite être transmis à un bureau d’étude structure qui vous précisera le mode constructif adapté à votre projet. Ce dernier réalise une étude de dimensionnement qu’il transmet à l’entreprise de gros œuvre et de charpente. 

Une mission G2 AVP coûte entre 1800 € et 3000 € TTC pour une maison individuelle et selon la nature de votre projet (taille, conditions d’accès, nombre de points de sondage nécessaires). Auxquels il faut ajouter autour de 2000 € TTC pour l’étude structure. 

À noter que l’étude de sol est généralement demandée par votre assureur dans le cadre de la souscription à l’assurance dommage-ouvrage

Cette étape n’est donc pas neutre financièrement mais elle est indispensable pour partir sur les bonnes hypothèses dans la construction et garantir la stabilité et la pérennité du bâti

L’actualité de La Case Robinson

L’année 2020, si particulière, se termine. J’en profite pour dresser un petit bilan pour La Case Robinson. 

Le podcast

D’abord je suis heureux d’avoir pu lancer cette année le podcast de La Case Robinson

C’est un projet qui me tenait à cœur depuis longtemps. J’ai interviewé des personnes géniales, inspirantes, qui parlent de leurs projets d’écoconstruction et plus largement de leurs aspirations pour l’avenir

Si vous ne l’avez pas encore fait je vous invite à écouter un des 4 épisodes publiés cette année. Le podcast est disponible sur la plupart des plateformes. 

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Étude de cas : construction d'une maison à ossature bois

J’aurais voulu en publier d’autres (j’ai plein d’idées d’invité-es) mais le temps m’a manqué. Ce n’est que partie remise, je vais reprendre les enregistrements l’année prochaine !

Les projets de 2021

Beaucoup de supers choses à venir pour 2021 ! 

D’abord les chantiers à Bordeaux. J’ai la chance de travailler sur des projets passionnants et j’ai de belles étapes qui m’attendent. Vous pourrez suivre l’avancement sur le compte Instagram @lacaserobinson

Aussi, je prévois de créer une formation pour vous aider dans votre projet d’écoconstruction. L’idée est de vous proposer une méthode pas à pas pour avancer et réussir la maison de vos rêves. C’est un gros travail mais je suis très motivé !

Le projet avance, notamment grâce aux échanges que j’ai avec les personnes qui ont souhaité participer au groupe privé dédié à cette formation. Merci à elles. 

Le livre de l’automne (et de l’année)

Si vous êtes abonné-e pour recevoir mes emails (voir rubrique “Pour aller plus loin” ci-dessous), vous savez que mon livre coup de cœur cette année est “Sapiens, une brève histoire de l’humanité“.

Sapiens est probablement un des livres les plus passionnants que j’ai lu ces dernières années (tous sujets confondus).

L’auteur raconte l’histoire globale de l’Homme depuis ses origines. 

Il explique notamment comment cette évolution au cours des millénaires a façonné le monde dans lequel nous vivons aujourd’hui.

On aborde la sédentarisation et ses conséquences, la création de la monnaie, les régimes politiques, les changements climatiques (comme cause d’effondrement de certains empires), le développement des sciences cognitives, la révolution industrielle et finalement l’Homme “augmenté” d’aujourd’hui.

Sapiens permet d’avoir des clés pour comprendre notre époque et fournit des outils pour se préparer aux changements à venir. 

Un livre très très riche que je vous recommande grandement !

La citation qui m’inspire

«Le véritable test moral de l’humanité, ce sont ses relations avec ceux qui sont à sa merci : les animaux. Et c’est ici que s’est produite la faillite fondamentale de l’homme, si fondamentale que toutes les autres en découlent.»
 
– Milan Kundera

Pour aller plus loin

Vous pouvez découvrir plein de conseils complémentaires dans les autres articles de cette série en tapant “Le Meilleur de” dans la barre de recherche sur le site.

Si vous n’êtes pas encore abonné-e à La Case Robinson et que vous avez le goût de recevoir des conseils et astuces pour réaliser la maison de vos rêves, vous pouvez le faire simplement en indiquant votre email dans un des formulaires du site. 

Je vous enverrai le Guide pour avoir une maison plus écologique et plus saine et les découvertes que j’expérimente au quotidien.

Enfin, si vous avez un projet de travaux et que vous vous posez des questions comme : Comment avancer ? Quels matériaux choisir ? Comment faire autrement et plus écologique ? Comment mieux aménager l’espace pour le rendre fonctionnel et confortable ? Comment analyser les devis et discuter avec les entreprises ? C’est mon métier de vous accompagner. Envoyez-moi un message pour en discuter et voir comment je peux vous aider dans cette aventure !

D’ici là, prenez soin de vous 🙏.

 

Partager cet article :
  • 2
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laissez un commentaire ici :

Envie d'une maison plus écologique ?