Le Meilleur de septembre

Que s’est-il passé pour moi en ce mois de septembre ? Voici un nouvel article de notre rendez-vous mensuel “Le Meilleur du mois” dédié à l’écoconstruction et à la rénovation écologique. 

Chaque mois je partage avec vous dans cette rubrique les sujets, les ressources et les astuces que j’expérimente sur le moment

L’objectif est d’échanger avec vous dans un format plus court que celui des articles thématiques, sur des conseils et des choses applicables facilement pour vous aider dans la réussite de votre projet de travaux

C’est aussi l’occasion de vous parler de l’actualité de La Case Robinson, des chantiers en cours et des projets à venir .

C’est parti pour le Meilleur de septembre !

La personne qui m’intéresse

  • Jean-Marc Jancovici

Cela fait quelques années que je suis avec intérêt Jean-Marc Jancovici. 

Jean-Marc Jancovici est un ingénieur spécialiste de l’énergie et du climat. Il est considéré comme un des plus grands experts sur ces sujets en France, et en particulier sur le dioxyde de carbone (CO2) et les liens entre énergie et réchauffement climatique. Il milite pour la réduction des émissions de gaz à effet de serre par l’introduction d’une taxe carbone ainsi que par le changement de nos modèles de sociétés actuels, très largement basés sur notre dépendance aux énergies fossiles (transports bien sûr mais aussi construction, industrie et agriculture). 

Pour y parvenir rapidement, il pense que la meilleure solution est de recourir à l’énergie nucléaire, qu’il considère comme l’énergie la plus efficace pour lutter contre le réchauffement climatique et même pour préserver l’environnement. Cette position ne manque pas de diviser parmi les milieux écologistes mais c’est en ça que son avis m’intéresse justement.  

Il se justifie en indiquant que les énergies renouvelables comme l’éolien et le solaire nécessitent plus de métaux que le nucléaire par kilowattheure d’électricité produite et que donc il faut puiser plus largement dans les ressources naturelles. Cela entraîne alors mécaniquement la raréfaction de ses ressources et la destruction des écosystèmes. 

Du point de vue stricte du bilan carbone (émissions de CO2), il est vrai que l’énergie nucléaire est plus sobre que l’éolien et le solaire. Donc “si le CO2 est le problème, le nucléaire est la meilleure solution” dit-il. De plus, le nucléaire ne connaît pas les contraintes d’intermittence des énergies renouvelables. Et comme nous sommes engagés dans une course contre la montre pour tenter de ralentir les dérèglements climatiques avant qu’ils n’atteignent des seuils dramatiques pour le vivant, il avance que dans ce contexte, le nucléaire est l’énergie la plus efficiente et la plus rapidement mobilisable pour remplacer les énergies fossiles. 

Bien sûr, l’énergie nucléaire pose elle aussi des problèmes majeurs, notamment vis-à-vis du traitement des déchets radioactifs. En outre, son coût ne cesse d’augmenter (cf. les dépassements des coûts de construction des centrales nouvelles générations EPR), contrairement à la tendance observée sur les énergies renouvelables qui elles voient leurs coûts baisser. 

Ce que l’on comprend c’est qu’il n’existe pas de solutions miracles. Les lois de la nature sont ainsi faites que pour produire de l’énergie il faut des ressources naturelles et de l’énergie pour les utiliser ou les transformer (d’abord humaine pour couper le bois et le faire brûler, et désormais mécanique pour extraire l’uranium (des centrales nucléaires) ou le silicium (des panneaux photovoltaïques) et en tirer de l’électricité). Une énergie sans impact n’existe pas. C’est toujours une question de transformation. Ce sujet de l’approvisionnement énergétique est donc immensément complexe (mais passionnant). Il pose aussi de nombreuses questions sous-jacentes (souveraineté des états, régulation des prix, type d’émissions, moyens de distribution, résilience, qualité de vie, modèles de sociétés…). À nous de nous informer et nous interroger sur notre rapport quotidien à l’énergie. 

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Le Meilleur de décembre

Jean-Marc Jancovici, par ses investigations et ses partages, nous aide il me semble dans ce cheminement.

Pour approfondir ces sujets je vous recommande donc les contenus suivants :

  • Le blog de Jean-Marc Jancovici
  • Ses interventions sur la chaîne Youtube Thinkerview

La leçon de chantier

  • Le constat d’huissier

Si vous projetez de faire des travaux et que vous habitez une maison mitoyenne, lisez bien ce qui suis ! C’est valable également d’ailleurs si votre maison n’est pas mitoyenne, mais avec des enjeux moindres. 

Pourquoi donc solliciter un huissier dans le cadre de vos travaux ?

Il y a 2 raisons principales. 

La première consiste à faire constater le bon affichage de votre autorisation d’urbanisme (déclaration préalable ou permis de construire). C’est valable pour tous les projets. L’huissier vient voir que les informations indiquées sont conformes et note la date de son premier passage. Cette date vaut pour départ du délai d’affichage réglementaire pour le recours des tiers (2 mois dans le cadre d’une déclaration préalable ou d’un permis de construire). L’huissier passe une nouvelle fois au bout d’un mois puis une dernière fois à la fin du délais. L’objectif est de pouvoir prouver que vous avez bien affiché les informations pendant toute la durée du délais réglementaire. Le coût de ce constat est de l’ordre de 250 € TTC. Il n’est pas obligatoire, mais fortement conseillé pour éviter d’éventuelles difficultés et retard dans le démarrage de vos travaux. 

La seconde raison de faire appel à un huissier dans le cadre de vos travaux est pour constater l’état des mitoyennetés. En effet, avant le démarrage des travaux, il est prudent de noter par un constat l’état des clôtures, murs mitoyens, chemins d’accès, parvis, trottoir, voirie etc… qui entourent votre parcelle. Le constat d’huissier permet d’acter la situation avant le début des travaux et donc de prouver le cas échéant l’antériorité des faits. Car à l’inverse, en l’absence de constat, un voisin mal intentionné pourrait incriminer vos travaux comme responsables de fissures ou de dégradations présentes chez lui (qui en réalité étaient là avant le début des travaux).  Ce type de constat coûte environ 300 € TTC. L’huissier organise une visite chez les voisins pour établir son constat avant l’ouverture du chantier. Comme le précédent, ce constat n’est pas obligatoire mais fortement recommandé si les travaux engagés sont conséquents et touchent notamment à la structure du bâtiment. 

L’actualité de La Case Robinson

Les 2 ans de La Case Robinson

Vous l’avez peut-être vu si vous recevez mes emails hebdomadaires, j’ai fêté récemment les 2 ans du blog La Case Robinson ! 

J’ai commencé cette aventure pour partager mes expériences sur l’écoconstruction et aussi pour mettre par écrit ce que j’avais appris sur mes chantiers et via mes lectures. Depuis 2 ans j’ai publié plus de 70 articles ! J’espère que certains d’entre eux vous ont plu 🙂. Si vous découvrez La Case Robinson n’hésitez donc pas à faire un tour sur la page du blog pour rechercher des articles sur un thème en particulier (vous pouvez utiliser la fonction recherche en haut à droite de l’écran).  Et si vous ne trouvez pas votre bonheur, envoyez-moi un message ou laissez un commentaire, je les lis tous. 

J’ai aussi lancé cet été le podcast La Case Robinson, un format audio dans lequel j’interviewe des personnes inspirantes qui parlent de leur projet de travaux, d’écologie, d’architecture, de bien-être et de plein d’autres choses encore. D’ailleurs, le prochain épisode arrive très bientôt ! J’ai eu l’immense plaisir de recevoir une personne passionnante dont je vous ai déjà parlé dans un autre article de la série “Le Meilleur du mois”. Qui est-ce à votre avis… ?

Articles, podcasts, formation : quelle est la suite désormais ?

J’ai pas mal réfléchi ces dernières semaines sur la suite à donner. Rédiger des articles et les partager me plaît beaucoup mais cela me prend aussi énormément de temps. Idem pour les podcasts. Et la priorité reste donnée aux projets et aux chantiers que j’ai sur Bordeaux et aux personnes que j’accompagne. 

Les lecteurs de cet article ont également lu :  La construction bois, ou comment réaliser un rêve d'enfant

Je me suis dit que vous les “Robinsons” vous pourriez m’aider à définir la suite à donner. Après tout, si ce blog et ce podcast continuent d’exister c’est parce qu’ils ont une audience fidèle et intéressée. J’ai donc créé un petit questionnaire pour vous demander comment je pourrais vous apporter encore plus de valeur pour répondre à vos problématiques. L’objectif est de comprendre sous quelle forme je pourrais vous proposer le meilleur accompagnement pour votre projet.

Donc si vous voulez m’aider, merci de prendre 1-2 minutes pour me répondre

Enfin, je profite de cet article pour vous remercier toutes et tous, cher-es lecteurs et lectrices du blog. Je suis très heureux de voir que nous partageons des convictions communes sur l’écoconstruction et que les contenus que je vous propose vous intéressent. Vous êtes plus de 3000 chaque mois à venir sur le blog ! Un grand MERCI 🙏. 

Pour vous remercier de participer j’ai ajouté à la fin du questionnaire la vidéo d’une intervention que j’ai faite lors d’un séminaire dédié à l’habitat pertinent. J’y partage mes conseils et retour d’expérience sur les matériaux écologiques destinés à la rénovation. Cliquez-ici pour donner votre avis et voir la vidéo. 

Le livre de l’été

Ce mois-ci je vous partage un ouvrage un peu atypique puisqu’il s’agit d’une jolie bd illustrée. L’oasis raconte l’histoire de son auteur (Simon Hureau) qui redonne vie au jardin de sa nouvelle maison

On découvre comment il s’y prend pour faire revenir la biodiversité dans ce lieu finalement assez commun. On est alors surpris (comme l’auteur lui-même !) de voir toute cette vie qui renaît et reprend possession des lieux (oiseaux, écureuil, papillons, grenouilles…). 

Ce que j’aime dans cet ouvrage c’est l’approche pédagogique et simple de Simon, toujours orientée vers le respect de la nature. Son jardin ressemble au départ à beaucoup de jardins de ville, comme peut-être le vôtre d’ailleurs. La lecture nous donne alors des pistes pour l’améliorer petit à petit et en faire un lieu plein de vie où les occupants semblent en harmonie chacuns avec les autres. On découvre aussi des choses insolites comme cette baignoire-mare ou même une rivière souterraine !

De plus les dessins de style “aquarelle” sont magnifiques et très réalistes. Bref, une très belle bd à découvrir !

La citation qui m’inspire

Visez toujours la lune. Même si vous la manquez, vous atterrirez parmi les étoiles. 

Les Brown

Et vous en cette rentrée ?

Qu’avez-vous expérimenté en ce mois de septembre ?

Avez-vous lu des livres, des articles ou écouté des podcasts sur l’écoconstruction ou la rénovation écologique qui vous ont marqués ou été utiles ?

Partagez auprès de la communauté des “Robinsons” votre expérience dans les commentaires ci-dessous ! 🙂

Pour aller plus loin

Vous pouvez découvrir plein d’autres conseils dans les autres articles de cette série en tapant “Le Meilleur de” dans la barre de recherche sur le site.

Si vous n’êtes pas encore abonné-e à La Case Robinson et que vous avez le goût de recevoir des conseils et astuces pour réaliser la maison de vos rêves, vous pouvez le faire simplement en indiquant votre email dans un des formulaires du site. 

Je vous enverrai le Guide pour avoir une maison plus écologique et plus saine et les découvertes que j’expérimente au quotidien.

Enfin, si vous avez un projet de travaux et que vous vous posez des questions comme : Comment avancer ? Quels matériaux choisir ? Comment faire autrement et plus écologique ? Comment mieux aménager l’espace pour le rendre fonctionnel et confortable ? Comment analyser les devis et discuter avec les entreprises ? C’est mon métier de vous accompagner. Envoyez-moi un message pour en discuter et voir comment je peux vous aider dans cette aventure !

D’ici là, prenez soin de vous 🙏.

Partager cet article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laissez un commentaire ici :