Ondes électromagnétiques dans l’habitat : comment s’en protéger ?

De quoi parle-t-on ?

Lorsqu’on évoque les ondes électromagnétiques on pense en premier lieu à notre téléphone portable, et éventuellement à notre box WiFi.

C’est vrai, ces appareils émettent en permanence des ondes autour de nous.

Mais ils ne sont pas les seuls : en réalité, tous les appareils électriques génèrent un champ électromagnétique. Celui-ci peut-être plus ou moins intense en fonction de l’appareil et de son utilisation : plaque de cuisson, ordinateur, lignes électriques, chargeurs, compteur Linky, antennes relais, radio, micro-ondes évidemment, etc…

Les ondes électromagnétiques (ou radiofréquences) sont donc quasiment partout, surtout si l’on habite en ville

antenne-relais-eiffel

Rho non, pas sur la Tour Eiffel !

Est-ce un problème ? 

Nous sommes soumis depuis toujours au champ magnétique terrestre. Seulement, depuis quelques décennies, ces ondes “naturelles” sont augmentées par les ondes artificielles issues des appareils électriques.

Cette prolifération des sources d’émissions est-elle un problème ?

Si l’on se réfère à ce que dit l’Organisation Mondiale de la Santé, peut-être pas. Il n’existerait en effet aucunes preuves irréfutables démontrant que les ondes électromagnétiques sont responsables de troubles sur la santé. 

Pourquoi faut-il s’y intéresser ?

Parce que ces ondes provoquent pourtant des effets bien réels sur les organismes vivants, et donc sur nous mêmes. 

Les basses fréquences (émises par les appareils électriques) stimulent notre système nerveux. Les hautes fréquences (émises par les systèmes de télécommunications) réchauffent nos tissus. C’est ce que l’on constate dans un micro-ondes notamment. 

En fonction des individus les effets peuvent être nuls (en tout cas on ne ressent “rien”) ou très pénibles (personnes électro-sensibles).  

Le principe de précaution

Le lien entre pathologie et ondes n’est donc pas clairement défini,  mais par mesure de précaution il a été établi des seuils limites à ne pas dépasser.

Car, sans en avoir la preuve formelle, il existe une crainte bien réelle sur le fait qu’une exposition intense et prolongée favoriserait l’apparition de troubles (cancers, leucémies, électrohypersensibilité, insomnies, maux de tête…).

Ces niveaux “réglementaires” sont donc imposés aux fabricants et opérateurs de télécommunications. En France, c’est l’Agence Nationale des Fréquences (ANFR) qui est chargée de faire respecter ces valeurs. 

seuils-exposition

Autre élément devant porter à la prudence : le Centre International de Recherche sur le Cancer (CIRC) classe les champs électromagnétiques comme “peut-être cancérogènes pour l’Homme“.

mesure-ondes

“Je ne sais pas pour vous, mais moi je ne sors jamais sans mon appareil de mesure”. 😉  

Un enjeu social

Nous réagissons tous différemment face aux ondes, mais nous sommes tous concernés. Très peu d’activités humaines se font en effet sans l’émission de champs électromagnétiques. 

En ville, les ondes sont partout : antenne relais pour les téléphones mobiles, box Wifi dans les logements, cafés, bureaux et même dans les espaces publics et les transports. 

5% de la population serait très sensible aux ondes (source ANSES)

Cela représenterait plus de 3 millions de personnes. L’électrohypersensibilité (EHS) peut être très handicapante et forcer les gens à se couper du monde et à quitter leur emploi pour ne pas être exposé.  

Tout comme le bruit ou la pollution atmosphérique, les ondes peuvent donc être des nuisances si l’on ne modère pas les niveaux d’émissions. 

Donc prendre conscience des ondes que l’on émet par nos usages est un acte citoyen !

Les gestes simples à adopter

Quel est votre DAS ?

Vous êtes peut être familier avec cet acronyme. Le DAS, pour débit d’absorption spécifique, renseigne sur la quantité d’énergie, contenue dans les ondes électromagnétiques, que nous absorbons lorsque nous utilisons un appareil communicant (notamment un téléphone portable). 

Cette “énergie” peut avoir un effet sur notre corps (stimulation, échauffement), c’est pourquoi il convient de la limiter. 

La valeur seuil imposée aux constructeurs dans l’Union Européenne est ainsi de 2 W/kg (contre 1,6 W/kg aux Etats-Unis).

Regardez quelle chiffre votre téléphone atteint. Plus la valeur est faible, mieux c’est !

Il peut y avoir de vraies différences (ex. parmi les modèles les plus populaires l’Iphone 8 a un DAS de 1,36 W/kg, le Samsung S9 affiche un DAS de 0,36 W/kg).

Si vous devez changer de téléphone, privilégiez donc celui avec le DAS le plus faible

Réaliser un diagnostic de votre domicile, gratuitement

Pour avoir une idée précise du niveau auquel vous êtes exposé, vous avez la possibilité de faire réaliser des mesures à votre domicile par un professionnel. 

Ce service gratuit est financé par une taxe versée par les opérateurs de téléphonie mobile. 

Pour en savoir plus, consultez la rubrique Ressources à la fin de l’article. 

Vous pouvez également consulter la carte “Cartoradio” qui recense toutes les antennes radioélectriques et les mesures effectuées sur le territoire. Il y en a forcément près de chez vous 😉 !

cartoradio

Localisation des antennes, centre ville de Bordeaux (source Cartoradio)

Les bonnes habitudes au quotidien

Quelques règles simples à appliquer chez soi :

  • Éteindre le WiFi la nuit. Sachez que vous pouvez paramétrer une heure d’arrêt depuis l’interface utilisateur de votre fournisseur internet. En complément, vous pouvez également mettre la box dans une housse anti-ondes (cela stoppe les ondes sans dégrader l’accès à internet). 
  • Ne pas garder son téléphone portable près de son lit, même en veille. Utilisez un réveil à pile !  
  • Téléphonez le plus possible avec le kit mains-libres, même à la maison. Cela éloigne les ondes de votre cerveau.

#c’étaitmieuxavant 😉

  • Évitez de téléphoner en vous déplaçant (train, vélo, voiture, même à pied) ! C’est un peu absurde c’est sûr. Mais quand vous bougez, votre téléphone émet fortement pour rechercher les différentes antennes relais qu’il rencontre sur le chemin. Même si vous ne téléphonez pas, désactiver les données mobiles et les téléchargement lorsque vous vous déplacer, pour les mêmes raisons. Évitez aussi de regarder une vidéo (ou écouter de la musique) en streaming lorsque vous êtes en mouvement (téléchargez ce dont vous avez besoin avant de partir). 

téléphone-au-volant

Saurez-vous trouver ce qui ne va pas sur cette photo ?

  • Éloignez-vous du micro-ondes lorsque celui-ci fonctionne, idem pour les plaques à induction (utilisez celles du fond préférentiellement).

Et bien sûr, ces conseils sont d’autant plus important pour les personnes sensibles et les enfants

Bien concevoir sa maison

On trouve dans une maison plusieurs centaines de mètre de câbles électriques. Dans les cloisons, les plafonds, au sol ou dans certains placards, ils sont partout. Un câble émet des ondes en continu, même si l’appareil situé à son extrémité est éteint (les ondes sont émises dans le câble jusqu’à l’interrupteur de l’appareil). Il est donc essentiel de bien réfléchir à leur implantation lorsque l’on fait des travaux. 

cables-electriquesVoilà, on y voit plus clair…

Le plus important est de traiter les chambres car nous y passons souvent 8 heures d’affilée sans bouger. Nous sommes alors exposés aux ondes de manière continu.

Pour éviter cela, il est possible d’utiliser des gaines blindées dite anti-rayonnement pour l’installation électrique de sa maison. Elles permettent d’emprisonner les ondes dans la gaine et de les conduire à la terre. 

gaine-blindée

Gaine blindée

Une autre possibilité est d’utiliser des interrupteurs automatiques de champs dans le tableau électrique général. Ceux-ci coupent le courant dans les câbles dès que les appareils qui y sont raccordés sont éteints. L’idée est de les placer en amont du réseau alimentant les prises de courants des chambres. Il n’y a ainsi plus d’ondes émises dans les câbles lorsque éteignez votre lampe de chevet le soir. 

iac

Interrupteur automatique de champs

Il est également judicieux de ne pas faire passer de câbles électriques derrière le lit. Alimentez vos lampes de chevet par les côtés, cela limitera le champ émis à proximité de votre tête. 

Pour limiter l’usage du WiFi dans votre maison, et notamment si vous y travaillez, il est important de prévoir des prises “RJ45” à proximité des endroits où vous installerez votre ordinateur. Vous pourrez ainsi utiliser facilement un câble ethernet pour vous connecter à internet sans avoir à allumer le WiFi.   

Quels produits et matériaux pour se protéger ?

Si vous n’êtes pas dans les travaux, vous ne pouvez pas intervenir facilement sur l’installation électrique. 

Mais vous pouvez quand même faire beaucoup de choses pour limiter votre exposition aux ondes électromagnétiques. Les mesures à prendre dépendent de votre niveau de sensibilité et de celui de vos proches.

Voici les produits couramment préconisés :

  • Housse anti-ondes pour la box internet (tissu d’acier inoxydable ou polyamide plaqué argent, avec ou sans prise à relier à la terre)

housse-anti-ondes

Housse de protection pour box internet

  • Tissu anti-ondes : pour mettre autour du lit, comme une moustiquaire.

tissu-anti-ondes

  • Tapis anti-ondes : à placer sous lit afin de séparer le contact avec le sol
  • Interrupteur bipolaire : en remplacement du bouton interrupteur “classique” sur la lampe de chevet. Il permet de couper à la fois la phase et le neutre dans le fil, et cesse ainsi le rayonnement. Un interrupteur classique (unipolaire) ne coupe que l’un des deux (phase ou neutre en fonction du sens de branchement.
  • Multimètre et testeur de prise : utile pour tester la présence de la terre sur toutes vos prises ainsi que le sens de branchement (phase et neutre ne doivent pas être inversés). C’est notamment important pour vos lampes de chevets. Celles-ci sont en effet souvent munies de fiches à 2 broches et il est important pour réduire les rayonnements que l’interrupteur coupe la phase et non le neutre dans la prise. 
  • Boîtier multiprise blindé : il permet de couper le rayonnement dans les fils électriques des appareils branchés dessus. 

Sachez qu’il existe également des papiers peints et des peintures anti-ondes (de la marque Yshield par exemple, à base de carbone et de graphite). Leur mise en oeuvre est un peu technique car il faut que ces produits soient reliés à la terre. Pour les personnes qui souffrent d’électrohypersensibilité, c’est néanmoins parfois indispensable.

Une pollution invisible mais réelle

“Éteignez tout et le monde s’allume.” Sylvain Tesson

J’aime bien cette phrase de l’écrivain-voyageur Sylvain Tesson. Du coup, j’ai eu envie de la mettre à la fin de cet article 😉 !

tesson-eteignez

Pour aller plus loin

Les articles sur la santé dans la maison vous intéresse ? Découvrez les autres articles sur ce thème sur le blog :

Comme toujours, vous trouverez la liste des ressources mentionnées dans cet article en bas de cette page. 

Si le sujet vous a plu, partagez-le autour de vous !

Enfin, connaissez-vous le compte Instagram de La Case Robinson (@lacaserobinson) ? J’y publie régulièrement l’actualité de La Case Robinson (chantiers en cours, nouveaux articles…) ainsi que des citations inspirantes. Dîtes-moi ce que vous en pensez !

Ressources

  • Crédits photos :
    • Unsplash
    • La Case Robinson

Partager l'article:
  •  
  •  

Laissez un commentaire ici :

Recevez gratuitement le Petit Manuel du Robinson :)