Le Meilleur d’avril

Que s’est-il passé pour moi en ce mois d’Avril ?

Dans cette rubrique je partage avec vous les sujets, les ressources et les astuces que j’expérimente sur le moment

L’objectif est d’échanger avec vous dans un format plus court que celui des articles thématiques, sur des conseils et des choses applicables facilement pour vous inspirer et vous aider dans la réussite de votre projet de travaux

C’est aussi l’occasion de vous parler de l’actualité de La Case Robinson, des chantiers en cours et des projets à venir .

C’est parti pour le Meilleur d’avril !

La personne qui m’intéresse

  • Corentin de Chatelperron

Cela fait longtemps que je suis le travail de Corentin. 

Il faut dire que le hasard a fait que nous venons du même coin de Bretagne et que nous avons fréquenté les bancs du même lycée. Donc je me suis intéressé très tôt à ces expérimentations. 

Car Corentin, ingénieur de formation est avant tout un aventurier-explorateur. Depuis plus de 10 ans il sillonne les mers pour découvrir puis tester des dispositifs Low-Tech

Que ce soit pour la construction de bateaux (il a construit Tara-Tari un bateau en jute au Bangladesh et est revenu en France avec), ou la recherche d’autonomie énergétique et alimentaire (ses projets Gold of Bengal, Nomade des mers, Biosphère), Corentin place la résilience et la simplicité au cœur de sa réflexion.

Il est aussi à l’initiative du site de ressources en ligne sur les Low-Tech le Low-tech Lab.

Il raconte une de ces dernières expérimentations dans son livre « Biosphère » où pendant 4 mois il vit seul et en autonomie sur une plateforme flottante en Thaïlande. 

Un peu à la manière d’Henry-David Thoreau en son temps, il interroge la société de consommation et ses dérives par ce mode de vie en décalage, puis analyse et partage ses expériences. 

Vous trouverez également des vidéos inspirantes en ligne sur ces différents projets. 

Si vous aimez la mer, le voyage, le minimalisme et l’écologie vous allez adorer suivre les aventures de Corentin !

Le matériau que je découvre

  • Le revêtement continu écologique « RCE »

En faisant des recherches pour des clients pour un revêtement de sol j’ai découvert ce « revêtement continu écologique ».

Il est présenté comme « l’équivalent écologique du béton ciré« .

C’est donc potentiellement une bonne alternative pour remplacer le classique béton ciré qui plaît beaucoup en architecture d’intérieur mais dont les vertus écologiques sont faibles. 

Le nom commercial de ce matériau est Ecomalta®. Il est fabriqué par la société italienne Oltremateria®. Il en existe également une variante pour la décoration murale à base d’huile de tournesol appelée Oleomalta®.

Alternative au béton ciré

Exemple de réalisation avec le revêtement coulé Ecomalta® (© Sté RDB)

La brochure le présente ainsi :

« Totalement écologique, ce matériau à l’aspect comparable au béton ciré ne contient ni solvant, ni résine époxy, ni plâtre, ni ciment. Prêt à l’emploi, EcoMalta® est composé d’eau. Ce composite dimensionnel, millimétrique est issu d’une gamme enrichie et certifiée composée de déchets valorisés (notamment le verre, le marbre, le caoutchouc), de quartz, de minéraux et de pigments naturels. Une véritable révolution dans le domaine des revêtements continus écologiques, puisque sa grande souplesse
s’adapte à toute nature de support (carton, verre, bois, métal, plastique, carrelage, etc), du sol au plafond, en extérieur et intérieur, en milieux secs et humides (sauf piscine). Polyvalent, élégant, résistant, non-gélif, ignifuge, hygiénique, respirant, antifongique, ne nécessitant pas de joint dans les pièces d’eau« 

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Le Meilleur de septembre

Sa composition et ses propriétés semblent donc très intéressantes.

Et d’après les premiers retours que j’ai pu avoir (il y a peu d’applicateur en France pour l’instant), la tenue dans le temps est bonne. 

Un point m’a tout de même surpris au milieu de ces nombreuses qualités affichées.

En effet, il est en plus annoncé comme « un excellent isolant thermique ». Sur ce dernier point je suis sceptique. Je ne vois pas bien comment un revêtement de quelques millimètres peut égaler les isolants thermiques conventionnels (fibre de bois, laines végétales, ouate…).

Au mieux il permet éventuellement d’ajouter un peu d’inertie et d’améliorer l’effusivité de la surface.

Mais bon là n’est pas la fonction première de ce matériau donc passons.

En tout cas je vais poursuivre les investigations car l’Ecomalta® répond enfin favorablement a une demande fréquente : quelle alternative écologique au béton ciré pour le sol de la maison ?

Béton ciré écologique Ecomalta

Revêtement mural dans une salle de bain avec l’Ecomalta® (© Sté RDB)

L’actualité de La Case Robinson

Le dernier article de la série « Le Meilleur de… » datait de l’Automne 2020. 

Depuis cette date, les projets que je souhaitais développer avec La Case Robinson ont bien avancé.

Voici donc un petit résumé de là où j’en suis. 

La formation « Objectif Rénovation Écologique »

En 2021 j’ai beaucoup travaillé sur la création d’une formation en ligne pour accompagner les personnes dans leur projet de rénovation écologique

C’est pour cela qu’il y a eu moins d’articles (et aucun podcast) pendant cette année. 

Après donc de longs mois de labeur (!), la première version de la formation est terminée et certain-es lecteurs-lectrices de La Case Robinson sont actuellement en train de tester cette version « pilote »

Je suis très content du travail réalisé, d’autant plus que c’est un projet que je mûrissais depuis longtemps. Et je suis désormais très motivé pour l’améliorer encore plus avec les retours des membres pilotes (merci à elles-eux).

Si cela vous intéresse, suivez mes emails dans les prochains mois pour connaître la date de lancement de la prochaine session

(pour recevoir mes emails il vous suffit de vous inscrire pour recevoir le guide via un des formulaires présents sur cette page)

Les projets de 2022

Beaucoup de choses excitantes à venir pour 2022 ! 

D’abord l’année a commencé en fanfare avec l’arrivée de mon 2ème fils 🙂.

Je continue aussi l’accompagnement de projets et de chantiers à Bordeaux. Comme je le dis souvent j’ai la chance de travailler sur des projets qui me passionnent. Vous pouvez voir des photos et suivre l’avancement de ces projets sur le compte Instagram @lacaserobinson

Surélévation d'une échoppe

Surélévation et rénovation d’une échoppe à Bordeaux, 2021 (© La Case Robinson)

Chantier en cours à Bordeaux

Réhabilitation complète d’une maison de ville à Bordeaux, 2022 (© La Case Robinson)

Après une longue pause en 2021 j’espère pouvoir relancer le podcast La Case Robinson avec de nouveaux épisodes d’ici la fin de l’année ! J’ai hâte de vous les proposer. 

Le livre qui m’inspire

Si vous êtes abonné-e pour recevoir mes emails (voir rubrique « Pour aller plus loin » ci-dessous), je vous ai partagé en décembre dernier la liste des livres qui m’ont plu l’année dernière. Je présentais notamment 2 livres vraiment passionnants : Magellan de Stefan Zweig, et Factfulness d’Hans Rosling.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Démarche zéro déchet, comment faire pendant le chantier ?

Plus récemment, j’ai lu un petit ouvrage sur un tout autre sujet qui m’a fait rêver.

Il s’agit de « Tiny House, le nid qui voyage » d’Yvan Saint-Jours.  

Je suis tombé dessus un peu par hasard à la bibliothèque de mon quartier et en bon passionné de minimalisme je l’ai ouvert. 

Pour celles et ceux qui ne sont pas familiers avec le terme « Tiny House » il s’agit d’une « minuscule-maison » construite sur une remorque. Elle fait environ 12m² au sol et n’excède pas 3500 kg. Elle est construite la plupart du temps en bois et avec des matériaux écologiques.

Et donc c’est une maison qui peut se déplacer !

J’avais déjà lu quelques livres sur les Tiny Houses et j’ai même déjà dormi dans la magnifique Tiny House de mes amis Aurélie et Yann :

tiny house

La Tiny autoconstruite par Aurélie et Yann (© La Case Robinson)

Ce livre m’a relancé sur mon envie d’en concevoir une pour moi et ma famille un jour 🙂 !

On y découvre en détail 7 Tiny Houses construites en France et le portrait de leurs propriétaires. 

Outre les superbes photos et les plans, j’ai adoré découvrir les interviews des habitants et ce qui les a conduit à vivre en Tiny. Ce sont aussi très souvent les concepteurs de l’aménagement intérieur de leur Tiny. 

Chacune et chacun ont organisé leur espace pour l’optimiser en ne gardant que l’essentiel et sans pour autant se priver de confort. C’est instructif et inspirant.

Si les petits espaces, l’architecture d’intérieur et le minimalisme vous intéressent je vous recommande donc cet ouvrage !

La citation qui m’inspire

«La simplicité est la sophistication suprême.»

– Léonard de Vinci

Une citation qui s’applique parfaitement aux Tiny Houses. 

Pour aller plus loin

Vous pouvez découvrir plein de conseils complémentaires dans les autres articles de cette série en tapant “Le Meilleur de” dans la barre de recherche sur le site.

Si vous n’êtes pas encore abonné-e à La Case Robinson et que vous avez le goût de recevoir des conseils et astuces pour réaliser la maison de vos rêves, vous pouvez le faire simplement en indiquant votre email dans un des formulaires du site. 

Je vous enverrai le Guide pour avoir une maison plus écologique et plus saine et les découvertes que j’expérimente au quotidien.

Enfin, si vous avez un projet de travaux et que vous vous posez des questions comme : Comment avancer ? Quels matériaux choisir ? Comment faire autrement et plus écologique ? Comment mieux aménager l’espace pour le rendre fonctionnel et confortable ? Comment analyser les devis et discuter avec les entreprises ? C’est mon métier de vous accompagner. Envoyez-moi un message pour en discuter et voir comment je peux vous aider dans cette aventure !

D’ici là, prenez soin de vous 🙏 .



 

 

 

Partager cet article :

Laissez un commentaire ici :