Fournisseurs d’électricité : 50 nuances de vert

décembre 21, 2018

Depuis 2007, nous avons la possibilité de choisir notre fournisseur d’électricité. Il existe ainsi aujourd’hui une vingtaine d’alternatives à EDF.  Quelles sont les différences entre toutes ces offres ? Sur quels critères doit-on choisir la sienne ? Et pourquoi changer ?

D’abord parce que le choix du fournisseur conditionne le type d’énergie que vous consommez. Il est ainsi possible de souscrire à une offre d’électricité 100% renouvelable.

Ensuite parce que vous pouvez également choisir son lieu de production.

Mais, prudence, car parmi ces offres “vertes” il y a des différences majeures.

A la fin de cet article vous saurez comment choisir votre fournisseur et comment planter près de 500 arbres dans votre jardin Smile !

Pourquoi faut-il changer ?

80% d’énergie nucléaire ou fossile…

Aujourd’hui encore, plus de 70% de l’électricité produite par EDF est obtenue à partir des centrales nucléaires. Sur les 30% restants, 10% sont issus de combustibles fossiles, forts émetteurs de CO2 et de polluants atmosphériques (charbon, fioul et gaz).

Et donc moins de 20% est produit à partir de sources d’énergies renouvelables (hydraulique, éolien, solaire, bioénergies).

Et la tendance ne semble pas aller vers la bonne direction, tel que décrit par EDF lui-même sur son site :

“Pénalisée par plusieurs épisodes de sécheresse la production hydraulique a considérablement chuté en 2017 (-16,3% par rapport à 2016). Les nombreuses indisponibilités des centrales nucléaires couplées à la baisse de la production hydraulique ont nécessité un recours important à la production d’origine thermique fossile (+20% en 2017 par rapport à 2016).”

Source : Bilan électrique 2017, RTE

On est donc dans un système qui marche sur la tête :

  • D’une part, les émissions de CO2 provoquent des épisodes de sécheresse plus intenses, ce qui fait baisser la production des barrages hydroélectriques.
  • D’autre part, le renforcement des normes de sécurité sur les centrales nucléaires engendre des indisponibilités de celles-ci.
  • On compense alors par l’utilisation de combustibles fossiles, émetteurs de CO2…

On comprend bien à travers cet exemple qu’il est urgent de promouvoir les énergies renouvelables afin de développer la capacité de production de cette filière et éviter de recourir au charbon. Outre leur dangerosité, la complexité extrême des centrales nucléaires et la baisse des ressources planétaires en uranium ne permettent pas d’envisager d’en faire une source de production pérenne, fiable et sûre dans les années à venir.

A ce rythme nous aurons en effet épuisé tout l’uranium disponible sur Terre d’ici la fin du siècle. Mais il faudra gérer les déchets encore pendant des centaines d’années ! Le rapport préjudice / gain est donc très largement en défaveur du bien commun. 

Il faut donc changer. Des solutions existent déjà. Utilisons-les !

… contre 100% d’électricité renouvelable !

A l’opposé donc d’EDF, de nombreux fournisseurs garantissent la vente d’électricité produite à 100 % à partir d’énergies renouvelables. 

C’est le principe des contrats d’électricité “verte”. En France, cette électricité renouvelable provient :

  • Des barrages hydroélectriques (Rhône, Pyrénées, Alpes…)
  • Des parcs éoliens
  • Des fermes photovoltaïques
  • Des unités de bioénergie (méthanisation notamment)

Centrale Hydroélectrique de Bollène sur le Rhône

Le réseau électrique français étant connecté avec l’ensemble de l’Europe, l’électricité que l’on consomme peut également provenir de source de production à l’étranger, renouvelables ou non. 

C’est pour cela qu’il existe ce qu’on appelle les garanties d’origine

La garantie d’origine : électricité et alimentation, même combat !

C’est un justificatif permettant de garantir que l’électricité verte que l’on consomme a effectivement été produite à partir d’énergies renouvelables. Ainsi les fournisseurs doivent prouver pour chaque kWh vendu à ses clients qu’il l’a bien acheté à un producteur “vert”.

Le fournisseur étant en effet rarement le producteur. 

C’est là que les différences majeures se font parmi l’ensemble des offres disponibles. Certains fournisseurs garantissent ainsi que l’électricité verte est produite en France, et non achetée à l’étranger. C’est le cas d’Enercoop, Ilek et Energie d’ici. Pour en savoir plus, vous pouvez consultez le classement réalisé par Greenpeace à ce sujet (lien en bas de l’article). 

“Pourquoi est-il important d’acheter de l’électricité verte localement ?”

Parce que, comme pour l’alimentation, acheter localement favorise le développement de l’économie régionale et limite la centralisation de la production autour de quelques grands acteurs majoritaires. Ce qui, à terme, équilibre les forces en présence en assurant plus de stabilité et de résilience. 

Cela évite aussi certaines aberrations : pourquoi acheter de l’électricité à un barrage norvégien quand on peut financer un barrage dans les Pyrénées par exemple ? 

Face à l’incertitude sur l’avenir des prix des filières nucléaires et fossiles, il semble également pertinent de favoriser l’émergence d’unités de production décentralisées et locales. 

Une transition urgente, pour des coûts maîtrisés

Les sources énergétiques conventionnelles actuelles (nucléaire, gaz, charbon, pétrole) seront toutes épuisées d’ici une centaine d’années si l’on continue sur le rythme de consommation actuel. Et les projections annoncent plutôt une hausse de la consommation qu’une baisse dans les décennies à venir.

Face à ce constat, mettre en place la transition énergétique semble non seulement une évidence mais aussi un acte salvateur. 

La raréfaction des ressources, ainsi que le coût sociétal et environnemental de l’utilisation de celles-ci (traitement des déchets nucléaires, pollution de l’air due au charbon, réchauffement climatique), vont inévitablement engendrer une hausse continue des prix. 

A l’inverse, les gisements d’énergies renouvelables sont par définition inépuisables. Saviez-vous que la Terre reçoit chaque année en énergie solaire l’équivalent de 10 000 fois la consommation totale mondiale ?!

Gisements disponibles pour la production d’énergie

Et bien souvent, l’augmentation de la capacité de production fait baisser les coûts et donc le prix du kWh pour le consommateur. 

Parmi les offres actuelles des fournisseurs “verts”, le prix du kWh varie en moyenne entre -10% et +10% par rapport au tarif réglementé d’EDF. Tout dépend de l’origine de l’électricité verte. Souvent, l’énergie produite localement est un peu plus chère que celle achetée à l’étranger. Mais dans tous les cas, passer à une énergie renouvelable n’est donc pas hors de prix !

Un choix fort, en quelques minutes

Donc si vous voulez faire une action concrète et immédiate pour améliorer grandement votre empreinte environnementale, changer pour un fournisseur d’électricité verte s’impose. 

Et bonne nouvelle, c’est très simple et rapide.

“10 min, c’est le temps qu’il faut pour changer de fournisseur”

 En effet, vous pouvez faire les démarches directement en ligne sur le site du fournisseur. Il s’occupe ensuite de la gestion administrative de votre dossier auprès de votre ancien prestataire. Bien entendu, vous conservez l’accès à l’énergie pendant tout ce processus !

“En choisissant une électricité 100% renouvelable, vous allez diminuer vos émissions de CO2 de près d’1 tonne. Cette réduction est comparable à presque 500 arbres plantés dans votre jardin. Etes-vous prêt à transformer votre jardin en forêt ? Smile

Devenez producteur

Le Comité de liaison des entreprises consommatrices d’électricité (CLEE) annonce une hausse du prix du tarif réglementé de l’électricité de l’ordre de 8 à 10% par an pour les 2 prochaines années !

A l’inverse, le coût des installations de production d’énergies renouvelables ne cesse de baisser. Ainsi, le temps de retour sur investissement d’une centrale photovoltaïque est de l’ordre d’une dizaine d’année. Pour une installation de 3 kWc, soit environ 20m² de panneaux installés sur votre toiture, comptez 7000 € HT fournie et posée. Elle produira environ 3000 kWh/an, ce qui peut compenser votre consommation annuelle d’électricité selon la performance énergétique et la taille de votre maison. Dans tous les cas, ce n’est pas négligeable.  

Par ailleurs, si vous êtes en appartement, ou ne pouvez pas installer de panneaux solaires chez vous, vous pouvez tout de même éco-investir dans les énergies renouvelables !

Il existe ainsi de nombreux projets d’investissements participatifs. Renseignez-vous autour de chez vous. Ou consultez le site de la plateforme Lumo pour investir votre épargne comme levier de rentabilité au service de la transition énergétique !

Parc éolien Corbières

Pour aller plus loin

Vous trouverez ci-après une liste de ressources qui peuvent vous être utiles. 

Si cet article vous a plu, et que vous pensez qu’il peut être utile à l’un de vos proches, partagez-le autour de vous ! Si vous avez une remarque ou une question, laissez-moi un commentaire en bas de cette page ! 

Enfin, si vous souhaitez appliquer dès aujourd’hui des actions simples pour améliorer votre maison et votre confort de vie, téléchargez le Petit Manuel du Robinson via l’un des formulaires présents sur le site. Vous serez également informé-e dès la publication d’un nouvel article. 

Merci d’être arrivé-e jusqu’ici Smile et à très vite ! 

Ressources

  • Le site d’information du médiateur national de l’énergie : ici
  • Le classement de Greenpeace sur les fournisseurs “vraiment verts”
  • Le bilan électrique national :
  • Plateforme d’investissement dans des projets de production d’énergie renouvelable : Lumo
Partager l'article:
  •   
  •   
  •   
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  

Laissez un commentaire ici :

Agissez dès aujourd'hui grâce au Petit Manuel du Robinson :)