Étude de cas : construction d’une maison à ossature bois

Dans ce nouvel article de la série “Études de cas”, nous allons suivre la construction d’une maison à ossature bois sur laquelle j’ai eu l’opportunité de travailler.

Le but est de vous faire découvrir les étapes clés du projet. Et peut-être de vous donner envie de vous lancer à votre tour 😉 ?

Si vous suivez La Case Robinson depuis quelques temps vous savez que j’apprécie particulièrement la construction bois. J’ai d’ailleurs consacré un article spécifique dans lequel je détaille les avantages de ce matériau. J’y aborde également les idées reçues et l’avenir de la filière. 

” Le matériau bois vous intéresse ? Voici des articles complémentaires sur le blog :

> La construction bois, ou comment réaliser un rêve d’enfant
> Chauffage au bois, la solution idéale ?

Construction à ossature bois

Le contexte

Le projet consiste en la construction d’une maison à ossature bois à Bordeaux. La surface habitable est de l’ordre de 120 m², répartie sur 2 niveaux. 

Le terrain à bâtir est initialement vide de construction.

terrain-bâtirLa parcelle de la future maison

Il se situe dans un quartier constitué d'”échoppes“, maisons en pierre typiques que l’on retrouve un peu partout à Bordeaux.  

La préparation du terrain et les fondations

La première étape du chantier (après l’obtention du permis de construire 😉) consiste à terrasser le terrain existant afin de réaliser les fondations, puis la dalle qui viendra supporter la maison. 

On réalise ainsi un décapage de la terre existante puis des fouilles au droit des semelles filantes de fondation. Ainsi les murs porteurs de la maison (et les refends) seront supportés par une base structurelle en béton armé.

parcelle-existanteSécurisation du chantier et affichages réglementaires

terrassementPréparation du terrain et terrassement

Vient ensuite la dalle de compression intégrant une isolation en sous-face (le coefficient de transmission thermique U atteint ici 0,23 W/m².K). C’est à ce moment que l’on prévoit également les passages des réseaux sous ce plancher (canalisations eau, électricité, télécom).

dalle-betonLa dalle qui supportera les murs à ossature bois

Les murs à ossature bois

Ça y est, c’est enfin le moment d’utiliser le bois 😉 ! L’ensemble des murs, planchers, charpente et complexe de toiture se compose de bois. 

Les murs sont constitués de la manière suivante :

  • Ossature en épicéa de classe 2*, dimensions 195mm*45mm
  • Panneau de contreventement en OSB 3 de 9mm côté extérieur y compris lisse d’implantation en épicéa classe 4
  • Isolation en laine de bois épaisseur 195mm (R = 5,13 m².K/W)
  • Pare-vapeur SD18m côté intérieur
  • Pare-pluie côté extérieur

murs-prefabriques

Tout est préparé et entreposé en atelier avant le démarrage des travaux

Les murs sont préfabriqués en atelier et assemblés sur place en quelques jours seulement

*Les classes d’emploi du bois

L’utilisation du bois dans la construction est soumise à des règles et des normes permettant de garantir la pérennité de l’ouvrage. Parmi celles-ci il y a la norme NF EN 335 qui définit la classe d’emploi selon les risques d’exposition du bois à l’humidité. 

Il existe ainsi 5 classes :

Classe d’emploi Exposition du bois Exemples d’utilisation
1 A l’abri des intempéries, avec une humidité < 20%. Parquet, mobilier intérieur
2 A l’abri des intempéries, avec une humidité occasionnellement > à 20%. Charpente, ossature
3 Soumis à des humidifications fréquentes mais courtes, avec séchage avant une nouvelle humidification. Menuiseries bois, bardages, protégés de la pluie
4 Soumis à une humidité > 20% fréquemment, en contact avec le sol ou de l’eau douce. Terrasses, poteaux, bancs
5 En contact permanent avec l’eau de mer. Piliers, pontons

Ici, l’ossature est en épicéa de classe 2. Le bardage est en pin douglas de classe 3. 

Certaines essences de bois sont naturellement résistantes à l’humidité. Par exemple, le chêne, le mélèze ou le pin douglas sont classe 3. Le robinier et l’ipé (bois exotique) sont classe 4. Pour les autres, il est possible de réaliser un traitement par imprégnation sous pression afin de les rendre classe 3, 4 ou 5 (traitement “autoclave”).

Une fois produits et assemblés à l’atelier, les murs sont mis en oeuvre directement sur place, comme des Lego 😉.

mur-ossature-boisUn engin de levage est nécessaire pour assembler les panneaux préfabriqués à l’atelier

Cette étape est particulièrement rapide (moins de 2 semaines pour monter l’ensemble des murs et la toiture) ! 

Cela permet également de réduire les nuisances pour les riverains (peu de bruit et courte durée d’intervention). 

facade-boisÉlévation du pignon, toujours en ossature bois

construction-boisLa façade sur rue, avec les tasseaux verticaux qui viendront supporter le bardage

La toiture

Dans ce projet, la toiture se compose de la façon suivante :

  • Panne faîtière en lamellé-collé
  • Caissons de toiture inclinée avec chevrons en bois massif classe 2 et panneaux OSB de 9mm en sous-face
  • Isolant de 30 cm en laine de bois, intégré dans les caissons, résistance thermique = 7,8 m².K/W
  • Pare-pluie sur la face extérieure des caissons
  • Pare-vapeur sur la face intérieure, entre l’isolant et l’OSB
  • Couverture en tuile “canal”
  • Gouttière en zinc et descentes en aluminium

toiture-tuile

Couverture en tuiles “canal”

gouttiere-zinc

Gouttière en zinc et tuiles canal en toiture

Les façades

Le bardage et l’enduit

Une fois que les murs et la toiture sont élevés, il faut réaliser l’habillage des façades.

Cette étape a 2 objectifs :

  • Mettre en oeuvre un “bardage” pour protéger le mur à ossature bois des intempéries et des chocs
  • Apporter une touche esthétique à la maison

Pour accueillir le bardage (clin bois en pin douglas), des tasseaux sont rapportés sur la face extérieur du mur à ossature bois lors de sa fabrication. 

tasseau-boisLes tasseaux sont fixés sur l’ossature bois devant le pare-pluie (membrane étanche à l’eau, ici en noire)

On vient ensuite fixer le bardage sur ces tasseaux. Il est très important ici de laisser une lame d’air ventilée entre le bardage et le mur à ossature bois. C’est aussi le rôle des tasseaux que de créer de ce vide.

bardage-boisBardage clin bois en pin douglas

bardage-clinL’étage est entièrement habillé par le bardage bois

Sur les façades du rez-de-chaussée, il est prévu un revêtement de type enduit projeté. Cette finition a été demandée par la mairie lors de la validation du permis de construire. 

Pour recevoir l’enduit, des panneaux OSB sont fixés sur les tasseaux bois. 

panneau-osbPréparation du support pour l’enduit

enduitEnduit projeté sur la façade du rez-de-chaussée

Enfin, le soubassement périphérique reçoit quant à lui un parement en pierre (placage en pierre de Bretignac d’épaisseur 2 cm). Cela a pour but de préserver la façade d’éventuels chocs au niveau du trottoir. 

Les menuiseries

Pour finaliser la mise hors d’eau hors d’air de la maison, il reste à poser les fenêtres et la porte d’entrée.

Cette phase symbolique du chantier marque la fin du “gros oeuvre” et le début du “second oeuvre” avec les travaux intérieurs. 

Les menuiseries choisies par le client ont les caractéristiques suivantes :

  • Fenêtres oscillo-battante et baie coulissante en triple vitrage
  • Coefficient de transmission thermique Ug entre 0,6 et 0,8 W/m².K
  • Matériau PVC
  • Vitrage sécurité 44.2
  • Porte d’entrée en acier (Ud = 0,81 W/m².K)

Les menuiseries en triple vitrage garantissent une très bonne isolation de la maison

cadre-fenetreRéservation laissée dans la façade pour accueillir les menuiseries

pose-tunnelPose en tunnel de la menuiserie

habillage-fenetreL’habillage de l’appui de fenêtre et le placage pierre en soubassement

menuiserie-exterieureLa façade sur rue une fois terminée !

facade-bardageLa façade sur jardin

Voilà, j’espère que vous aurez appris des choses et que le résultat vous plaît 😉 !

Les travaux intérieurs feront l’objet d’un prochain article. Si vous voulez être informé-e de sa publication, je vous recommande de vous inscrire pour recevoir le Petit Manuel du Robinson (liens sur cette page à droite et en bas). Vous serez ainsi prévenu des nouveaux articles en ligne. 

Pour aller plus loin

Comme toujours, vous trouverez la liste des ressources mentionnées dans cet article en bas de cette page. 

Si le sujet vous a plu, partagez-le autour de vous !

Ressources

Livres :

Crédits photos

  • La Case Robinson
Partager cet article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laissez un commentaire ici :

Envie d'une maison plus écologique ?